[AlternC-dev] Re: encore un probleme avec postfix :)

Retour à l'archive de la liste
Le site d'AlternC
Google Custom Search

larpoux larp at cnt-f.org
Dim 20 Nov 22:11:51 CET 2005


-----BEGIN PGP SIGNED MESSAGE-----
Hash: SHA1

Enfin des réactions sur cette liste :-)

Voici mon point de vue de quelqu'un qui ne /"veut pas gérer l'existant"/
mais qui avait besoin d'un produit permettant à une structure de
non-informaticiens de pouvoir faire leur propre administration
d'une manière décentralisée.
Un produit qui permet l'autonomie de chaque élément de la structure (nos
syndicats), sans dépendre du pouvoir (horreur) qu'un service
informatique central aurait eu. D'ailleurs nous n'avons pas de service
informatique.
Nos besoins sont des besoins basique de toute entreprise voulant gerer
un intranet, mais qui ne veut pas centraliser son informatique dans les
mains d'une direction centrale.

Alternc répond parfaitement à ce cahier des charges.

Réécrire un nouveau produit ? Tous les informaticiens qui travaillent
sur un projet depuis un bout de temps rêvent un jour ou l'autre de tout
effacer et de tout recommencer. C'est un problème de saturation d'une
part, et un problème de ne pouvoir accepter que la réalité des choses ne
soient pas le chef-d'oeuvre parfait dont ils rêvent.
Mais, la plus-part du temps où il a été possible de faire table rase
pour refaire tout à zéro, débouche sur quelque chose qui n'est pas plus
parfait que le projet précédent et est un gachi d'énergie.
Et quand on voit nos forces actuelles c'est une hypothèse totalement
inenvisageable.

La force incroyable du logiciel libre, c'est de jamais partir de zéro,
mais reprendre le travail des autres, le corriger, l'améliorer, et le
remettre en circulation. L'édifice final n'est pas l'oeuvre d'un
architecte génial mais l'oeuvre de tous ceux qui ont décidé à un moment
ou à un autre de mettre une pierre à un édifice, ou à déplacer des
pierres qui auraient été mieux à un autre endroit.
La plus-part des pierres sont là, mais il faut continuer.

Je n'ai peut être pas encore compris l'étendue du désastre, mais pour
l'instant j'ai l'impression que le désastre est au niveau de notre
organisation, et pas au niveau du produit.

J'ai passé une semaine de vacances complète pour installer notre alternc
 car je ne suis pas un ingénieur système : c'est évidemment inacceptable.
Mais je n'ai rien trouver de fondamentalement grave : juste des
problèmes que le produit n'a pas suivi les évolutions diverses de son
environnement (notament PHP) et est réservé à une Debian sans trop de
raisons (l'alternc de la CNT tourne actuellement sur une Ubuntu-AMD64).
Chacun des problèmes nécessitait une adaptation mineure, que soit disant
"toute la comunauté alternc" connaissait parfaitement. Mais rien d'écrit
sur ces problèmes et encore moins de correction. Je boue d'avoir passé
une semaine de vacances avec des petites conneries.

J'ai découvert ily a une semaine avec horeur que certains de nos membre
pouvaient avoir un accès en PHP à l'ensemble de toute la machine (y
compris les fichiers de configuration contenant les mots de passes root
d'alternc). J'ai passé 1 ou 2 jours de vacances pour corriger le bug
(bug minime et qui n'était pas un problème d'architecture), pour
apprendre un peu après que le bug était déjà connu et corrigé par
d'autres. Ca me fait encore une fois bouillir.


J'ai commencé à faire des petites adaptations dans alternc afin de
permettre de l'utiliser dans notre environnement "intranet confédéral"
et non pas "hebergement de membres anonymes".
Ces adaptations sont facile à faire, et peuvent être utile à toute
organisation qui administre des structures indépendantes mais liées
entre elles. Utilisation pour gerer une informatique d'entreprise
"interne".
Je suis quasi-certain que ce besoin n'est pas spécifique à la CNT, mais
impossible dans l'état actuel de publier et incorporer des adaptations
dans le produit.

J'ai commencé (et quasiement terminé) le développement d'un module
alternc permettant de gerer des forums usenet couplés avec PHPBB.
Une fois validé la chose (pendant plusieurs mois) (d'accord avec Lunar)
il devrait être possible de le partager. Mais chaque utilisateur alternc
est fermé sur lui-même et ce partage me semble de plus en plus douteux.
Faire plusieurs repository, chacun gérant son propre merdier est
peut-être une bonne solution pour developper et tester une amélioration,
mais restera toujours un truc d'égoïste (qu'on partage éventuellement
avec 2 ou trois potes)  si il n'est pas centralisé ensuite dans un
projet ALTERNC officiel.

Pendant le développement de ce module j'ai été extrèmement surpris par
la qualité du code d'alternc, sa simplicité, et sa modularité,
contrairement à certaines phrases amères qui ont circulées.

Tout ça pour dire en quelques mots :
1 - alternc est un produit indispensable
2 - le problème grave d'alternc (catastrophique) n'est probablement pas
le code actuel, mais notre organisation.

Refaire un autre produit avec la même organisation serait une fuite en
avant sans espoir. Refaire un autre produit avec une bonne organisation
n'aurait probablement pas un grand interêt et serait risqué.


je suis trop bavard.
A+
/larp




-----BEGIN PGP SIGNATURE-----
Version: GnuPG v1.4.1 (GNU/Linux)
Comment: Using GnuPG with Thunderbird - http://enigmail.mozdev.org

iD8DBQFDgOaWPXARFoDZvYgRAqX6AKCDhnmeaG7trt3pMZ6uMX5Xs+sDJQCeL1tU
Kqu7vZrTqBtKHUpKOeEleOM=
=I7sE
-----END PGP SIGNATURE-----



Plus d'informations sur la liste de diffusion Dev