[AlternC-dev] constitution d'une equipe de developpeemnt

Retour à l'archive de la liste
Le site d'AlternC
Google Custom Search

Nahuel ANGELINETTI nahuel at develog.com
Mar 22 Nov 02:19:49 CET 2005


On Tue, 22 Nov 2005 01:49:38 +0100
Lunar <lunar at anargeek.net> wrote:

> On Monday 21 November 2005 21:51, The Anarcat wrote:
> > Je crois qu'il serait important de constituer formellement une
> > équipe de développement. Je suis absolument pour le développement
> > ouvert, mais on ne peut pas exactement dire que celui de AlternC
> > l'est, non par manque de volonté, mais par inertie, je crois.
> > [...]
> 
> Vraiment, je pense que ça va avoir du mal à marcher.
> 
> Tout ça me paraît trop complexe vis-à-vis du peu de ressources que
> les gens sont prêt à consacrer au projet.

A mon avis sur ce point la tu te trompe, du moins de mon coté, je suis
pret a y consacrer un maximum de temps. AlternC est un des projet que
je tiens le plus a coeur.

> Je proposerais bien quelque chose de beaucoup plus simple, mais qui
> te met beaucoup plus de pression sur les épaules, au moins pour les
> temps qui viennent...

> On décide plus ou moins au consensus une « roadmap », ou au minima
> les fonctionnalités qui doivent apparaître dans la prochaine version.
> Dans celles-ci, je vois un point crucial : la possibilité que la mise
> à jour puisse être fait grâce au système de Debian sans que ça
> bousille les adaptations dans les fichiers de configuration.
> 
> Ensuite, toutes les personnes qui veulent bosser sur un point précis
> le font dans une branche séparée. Une fois les diverses modifications 
> testées correctement par les gens, on se fait une revue plus ou moins 
> collective de ces dernières via des envois sur la liste.
> 
> Au final, tu réalises l'intègration des patchs dans la branche
> « officiel ». Une fois atteint le but fixé, on envoie des annonces et 
> tout ça.

Pourquoi pas, cela est une bonne methode de fonctionnement aussi. Je
propose aussi que la version soit installable parfaitement, sans
problèmes, avec la debian stable au moment de l'installation, et que ca
évolue en fonction de debian. Parce que la c'est un peu a la traine,
donc plus, ou moins, compatible avec certains paquets.

> La façon dont s'organise les gens de FreeBSD fonctionne parce que les 
> gens sont clairement dévoué (voir payé) pour le projet. Ce n'est pas
> du tout le cas pour AlternC, où jusqu'ici, j'ai surtout vu du « ah,
> j'ai besoin de ça ». Encore une fois, c'est prendre en compte une
> réalité.

Il n'y a pas que FreeBSD ;) il y a pleins de projets sans personne de
rémunéré qui fonctionne très bien. ( cf Sylpheed-Claws )

> Tu deviens un potentiel goulou d'étranglement, mais si les outils 
> utilisés sont les bons, et que la liste devient un vrai lieu
> d'échange, quelqu'un·e finira par reprendre le boulot au cas où tu
> n'aurais plus le temps. 
> 
> Je veux dire, des « commiters », y en a déjà plein. C'est pas pour 
> autant qu'illes font quelque chose. Autant travailler à la mise en 
> place d'un système le plus dynamique possible... Mon soucis, c'est
> qui porte la responsabilité du boulot de suivi sur le moyen/long
> terme.

C'est aussi parce qu'il faut etablir des taches. Proposer des taches,
et fournir la documentation du "comment faire".
sur mantis il y a pas mal de bug report, mais jamais comment participer
a la correction de bug. Et surtout que le bug report est générallement
sur la version releasé et non le cvs. C'est pour ca qu'il faudrait des
versions qui sortent regulierement pour aussi pouvoir faire un suivi
réel des bugs.

> Par ailleurs, pour que le projet tienne sur le long terme, va falloir
> se poser la question du « copyright »...

Comment ca du copyright ? Quand on peut pas copier a droite, on copie a
gauche :)

-- 
Nahuel ANGELINETTI
Jabber/XMPP : Vanzetti at develog.com



Plus d'informations sur la liste de diffusion Dev