[AlternC-dev] Discussion sur alternc v2

Retour à l'archive de la liste
Le site d'AlternC
Google Custom Search

Lunar lunar at anargeek.net
Mer 6 Déc 20:42:37 CET 2006


Le mercredi 06 décembre à 14:57 -0400, Bruno Marmier écrivait:
> Je pense que développer AlternC V2 pour une distribution particulière
> (Debian) est une erreur.
> 
> cela limite l'utilisation du programme à une petite partie de la
> communauté du logiciel libre, cela limite les contributions possibles au
> projet.
> 
> AlternC devrait être disponible en tgz avec une bonne documentation pour
> une installation manuelle et une configuration de chaque application:
> apache2, bind, postfix, etc...
> 
> Ensuite, chacun peut créer un paquet pour la distribution de son choix.
> 
> Chaque administrateur a ses préférences, et parfois il est plus agréable
> d'installer à la main, ça permet de savoir exactement qui a modifié quoi
> oû et comment.

Ce n'est que l'opinion de quelqu'un qui a un peu de recul sur le projet.
Pas de quelqu'un qui fera le boulot, donc ça n'a qu'une valeur limité.

Néanmoins : il faut à un moment poser concrêtement l'optique dans lequel
se place le projet. Son but, à quoi il sert, « the meaning of life ».

Tel que je comprend ce machin, le but est de faciliter grandement la
gestion d'un serveur avec les services d'hébergement usuels. Et de
rendre la manipulation des différents choses hébergées accessibles aux
alergiques de la ligne de commande.

Pour moi, AlternC, c'est un censé être un tout cohérent. J'attrape une
machine, et j'y met AlternC. <point>

J'y met pas Fedora + AlternC, ou Debian + AlternC ou encore Ubuntu +
AlternC. Je veux y mettre AlternC, sans me prendre la tête, et que le
serveur soit opérationnel.

Je vois AlternC comme une distribution dérivée [1] :

  * distribution : Un ensemble de logiciels libres spécifiques,
    assemblées pour former un tout cohérent. Dans le cas d'AlternC, 
    le tout cohérente c'est autour de l'hébergement (dans le contexte
    cité plus haut)

  * dérivée : Pourquoi réinventer la roue ? Quand on fait une
    distribution, c'est bien d'avoir un système de paquets qui marchent,
    un noyau en bon état, des logiciels déjà prêts, des mises à jour de
    sécurité, etc. Certain·e·s passent déjà une énergie incroyable à ce
    que ça existe. Et même, c'est du logiciel libre ! Alors on peut
    l'adapater à nos besoins. C'est pas fou, ça ?

Bref, je trouve plus pertinent qu'AlternC *fonctionne* vraiment, et
vraiment tout le temps. Je trouve que c'est tellement plus simple à
réaliser en voyant ça comme une distribution dérivée. Une seule
plateforme, toujours la même.

M'enfin, je renouvelle mon disclaimer : je ne ferais pas de boulot sur
AlternC 2.0.

[1] De Debian bien entendu. Parce que Debian c'est bon mangez-en, et
    surtout que c'est bien plus facile de faire des dérivées de Debian
    que de la plupart des autres distributions.

À peluche,
-- 
Lunar                                               http://anargeek.net/
                      ·-|-·hack your mind·-|-·
                                                     weather: Few clouds
Dijon                                                   temp: 6.0 C
-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe autre que texte a été nettoyée...
Nom: signature.asc
Type: application/pgp-signature
Taille: 189 octets
Desc: Digital signature
URL: <http://lists.alternc.org/arch/dev/attachments/20061206/9094cbf2/attachment.pgp>


Plus d'informations sur la liste de diffusion Dev